tumblr_n7jrhpab3o1qf7qcjo1_1280

Ce matin, on m'a réveillé avec une aria de l'opéra MacBeth. Je n'ai rien contre Verdi, mais c'est franchement pas la façon dont j'aime me réveiller un dimanche matin. Je suis au ralenti et j'ai la migraine qui pointe le bout de son nez (pas de gueule de bois, je ne suis pas sortie hier soir, je reste l'éternelle mamie des internets. J'ai simplement une gueule de bois face à la vie, communément appelée "la fatigue".)

J'ai donc décidé de mettre en place les Slow Motion Sundays.

Pour ce premier petit article, deux petites pépites très douces :

  • Control de Doja Cat (découvert grâce à mon Hansy). Tu peux écouter son EP Purrr! sur son soundcloud ou regarder la superbe version unplugged de So High. Beaucoup de ronrons et de références à la weed. Ralenti naturel.

 

 

  • Red Dust de James Vincent McMorrow dont l'album Post Tropical est une des plus belles choses que j'ai pu écouter ces derniers mois. C'est comme si Justin Vernon et James Blake avait eu un enfant. Les morceaux sont fragiles, profonds et chaleureux. C'est très cliché ce que je dis, j'ai même plus les mots, je suis plus très forte pour ce genre de choses, mais la monomanie est très présente et si tu ne l'as pas déjà fait, je t'invite très fort à écouter cet album du début à la fin.